Centre de compostage régional

« Retour

Un projet novateur de recyclage des matières organiques

Compo-Haut-Richelieu inc a toujours eu l’objectif de gérer les matières organiques en circuit court, sur le territoire de la MRC du Haut-Richelieu. Le premier axe du Plan de gestion des matières résiduelles de la MRC y est d’ailleurs consacré.

Modèle 3D du futur Centre de compostage régional, par Justin Viens, architecte

Le développement du projet de Centre de compostage régional en est un de longue haleine. De nombreuses autorisations ont été obtenues, notamment de la Commission de la Protection du Territoire Agricole (CPTAQ) et du ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques (MELCC).

Aujourd’hui, le projet devient réalité, les travaux de préparation du terrain commencent en effet en février 2021.

Le projet

Première usine de traitement en circuit fermé au Québec, le Centre de compostage régional de Compo-Haut-Richelieu aura une capacité d’accueil de 50 000 tonnes, permettant de recevoir les matières organiques provenant des secteurs résidentiel, commercial, institutionnel et industriel de la MRC du Haut-Richelieu et de MRC environnantes. Les matières organiques seront tant les résidus alimentaires que les résidus verts.

Le compost produit après un processus contrôlé sera ensuite certifié avant d’être redistribué aux citoyens et municipalités ou offert aux paysagistes et agriculteurs de la région.

Localisation

Le Centre de compostage régional sera situé à Saint-Jean-sur-Richelieu, sur le rang des Cinquante-Quatre. Le site est contigu à l’ancien lieu d’enfouissement sanitaire Saint-Athanase, qui a cessé ses opérations en 1992.


Étapes du projet

Préparation du terrain En cours
Construction et rodage Juin 2021 à mars 2022
En opération Printemps 2022

Composantes du projet

 

Schéma

Le procédé en images

(photos de sites semblables, hors Québec)

Aire de déchargement intérieur

Le déchargement des matières se fait à l’intérieur de l’usine. Les matières y sont mélangées avec des agents structurants (résidus verts, des feuilles ou des copeaux de bois) avant d’être broyées.

Exemple – Site de Calgary (photo : Michel Cossette)

 

Compostage actif en silos-couloirs (phase thermophile)

Le tout est ensuite mis en andains dans l’un des huit silos couloirs. La matière dans les silos est retournée au moins quotidiennement et elle avance graduellement à chaque retournement. Le temps de parcours de la matière dans un silo est d’environ 21 jours.

Les conditions dans ces silos sont contrôlées et comprennent une période minimale de trois jours à 55°C afin d’assurer une hygiénisation satisfaisante de la matière.

Exemple – Site de Moose Creek (photo : GFL)

À la sortie des silos-couloirs, la matière est criblée envoyée en maturation.

Maturation sous dômes  (phase mésophile)

La phase de maturation est réalisée à l’intérieur de deux bâtiments de type dôme installés en parallèle.

Exemple – Site de Calgary (photo : Michel Cossette)

Des andains sont constitués sous les dômes. La phase de maturation dure 3 à 4 mois et la matière est retournée une fois par semaine ou à toutes les deux semaines, selon le besoin.

Exemple – Site de Calgary (photo : Michel Cossette)

Au terme de l’étape de maturation, le compost mature sera tamisé de nouveau avant d’être entreposé sur une plateforme en attendant sa disposition.

Visite virtuelle

Prenez quelques instants pour visiter les composantes du projet qui en est au stade préliminaire de conception! 

Visite virtuelle (animation préliminaire) – par Justin Viens, architecte

Quelques articles traçant l’historique du projet

 

Questions relatives à la collecte BRUN’O Lebac