Compostage domestique

« Retour

 

Grâce au compostage domestique, les résidus de légumes, de fruits et de jardin (gazon et feuilles) sont valorisés et peuvent ensuite être réutilisés comme engrais naturel pour les pelouses, les plates-bandes et les jardins. De plus le compostage permet de réduire la quantité d’ordures enfouies.



 

Free Garden Earth-HDComposteurs à prix réduit

Pour encourager le compostage domestique, Compo-Haut-Richelieu offre des composteurs à faible coût à 120 familles résidant sur le territoire desservi. Les citoyens admissibles à la subvention pourront se procurer une composteur au coût  de 35 $ (taxes incluses),  une économie de près de 60 % par rapport au  prix en magasin.

À lire : Termes et conditions – Subvention de composteurs

Inscrivez-vous sans tarder afin de profiter de cette subvention : Formulaire d’inscription.

 

 

Haut de page

 

Ateliers et conférencesLogo Réduire, c’est agir-06

Dans le cadre de la campagne Réduire, c’est agir!, plusieurs ateliers sur le compostage domestique sont présentés cet automne.

 

 

Basic RGBCOMPOSTER CHEZ SOI – LES BASES  par Éric Bourdon
Pour inscription, cliquez sur la date de votre choix. Vous serez redirigé vers le site lepointdevente.com pour compléter votre inscription.

3 octobre 2019, 19h, à Saint-Blaise-sur-Richelieu
15 octobre 2019, 19h, à Saint-Alexandre
22 octobre 2019, 19h, à Saint-Jean-sur-Richelieu
24 octobre 2019, 19h, à Mont-Saint-Grégoire

Résumé : En mélangeant nos rebuts de cuisine ou de jardin selon un bon ratio et avec les bonnes conditions d’humidité et de température, on obtient un compost que l’on pourra utiliser pour favoriser la croissance en santé de tous nos végétaux en optimisant la vie du sol.

Lors de cette conférence, différentes méthodes de compostage seront présentées en plus des principes simples à respecter pour éviter les problèmes courants rencontrés. En bref, le compostage domestique sera expliqué sous tous ses angles et il sera démontré comment il est facile de faire du compost à la maison.


 

Basic RGB

COMPOSTER CHEZ SOI – NIVEAU AVANCÉ  par Éric Bourdon 
Inscrivez-vous! (places limitées)

7 novembre 2019, 19h, à Mont-Saint-Grégoire

Résumé : Informations à venir!

  

Haut de page

 

Free Garden Earth-HDComposteurs à prix réduit

Pour encourager le compostage domestique, Compo-Haut-Richelieu offre aux citoyens des municipalités membres des composteurs au faible coût de 35 $ (taxes incluses),  une économie de près de 60 % par rapport au  prix en magasin.

Inscrivez-vous sans tarder afin de profiter de cette subvention : Formulaire d’inscription.

À lire : Termes et conditions – Subvention de composteurs

 

 

Haut de page

Comment composter chez soi

depliant-compostage-2016_recto

Dépliant explicatif sur le sujet

  1. Détourber le sol à l’endroit où le composteur sera placé.
  2. Couvrir le fond du composteur d’environ 15 cm (6 po) de feuilles, de petites branches ou de paille.
  3. Déposer des matières riches en azote (fruits, légumes, etc.).
  4. Ajouter deux fois (2x) plus de matières riches en carbone (gazon sec, feuilles, paille, etc.).
  5. Mélanger grossièrement les deux types de matières.
  6. Aérer environ 3 fois par mois le contenu du composteur.
Résidus riches en azote (« vert ») Résidus riches en carbone (« brun») Matières à proscrire

– Fruits et légumes (pelures et résidus)
– Coquilles d’oeufs
– Thé en vrac et en sachet
– Retailles fraîches de gazon

– Feuilles mortes
– Retailles séchées de gazon
– Foin et paille
– Pâtes alimentaires, pain et riz
   (sans beurre, sans huile, sans sauce, etc.)
– Marcs de café et filtres
– Papier blanc déchiqueté
– Écales de noix
– Sciures de bois

– Viandes
– Fruits de mer et poissons
– Plantes malades
– Cèdres
– Feuilles de chêne
– Feuilles de rhubarbe
– Excréments d’animaux

Le bac de comptoir, un essentiel

Pour accumuler les matières organiques dans la cuisine, le bac de comptoir est un essentiel. Il permet de contenir les résidus d’aliments avant de le vider dans le composteur à l’extérieur.

Afin d’éviter les odeurs, les mouches à fruits et les surplus d’humidité dans le bac de comptoir, il suffit de déposer un essuie-tout ou du papier déchiqueté au fond. Alterner les matières organiques et du papier déchiqueté aide également.

Et durant l’hiver…
Le compostage domestique est possible tant et aussi longtemps que le contenu du composteur n’est pas gelé. À part prendre une pause jusqu’au dégel, il est possible d’accumuler les matières organiques dans des sacs de plastique (c’est le moment de réutiliser les sacs de pain et de lait). Les sacs peuvent ensuite être congelés ou déposés dans un bac fermé à l’extérieur jusqu’au printemps.

Haut de page

 

 

Trucs et astuces

 

Voici quelques conseils !

• Si des animaux tels que des moufettes, des ratons laveurs ou d’autres espèces rôdent près de votre compost, vous pouvez étendre de l’onguent pour la toux, autour des trous d’aération de votre bac. Cela éloignera les animaux et les insectes.

• Il est important d’égoutter les déchets de table et de ne pas déposer des liquides dans votre bac de cuisine, cela risque de détremper votre compost.

• Il se peut que des fourmis se retrouvent dans le composteur. Cela peut être dû au fait que le compost est trop sec ou qu’il contient trop de matières riches en carbone (matière brune). En premier lieu, vous devez vérifier si votre compost manque d’eau. Si c’est le cas, assurez-vous de rétablir l’équilibre entre les matières en ajoutant des matières riches en azote (matière verte). 

Haut de page

 Réponses aux questions courantes

 

  1. Mon compost pue, est-ce normal?

Cela peut être dû à un excès de matières azotées (résidus alimentaires, gazon frais, etc.) ou de liquide. Vous pouvez ajouter des matières riches en carbone telles que des feuilles mortes ou papiers journaux déchiquetés, de la paille, du foin et des copeaux de bois pour équilibrer les matières produisant de l’azote et retourner le tas.

 

  1. Il y a beaucoup d’insectes dans mon compost, est-ce normal?

Les insectes et autres bestioles font partie du tas de compost, mais certaines sont utiles et d’autres nuisibles ou dérangeantes. Dans le cas des mouches, vous pouvez saupoudrer des cendres sur le dessus du tas sans boucher les courants d’air, mais la meilleure façon de les éviter est d’enterrer vos résidus azotés frais (verts) sous une couche suffisante de plus vieux compost ou de résidus bruns. On empêche ainsi les mouches de pondre. Les vers blancs apparaissent souvent suite à l’ajout de viande dans le compost. Si vous n’en voulez pas dans votre compost, évitez la viande. Si vous décidez de mettre de la viande dans votre compost, assurez-vous de bien la couvrir pour éviter les vers, les mouches et les rongeurs.

 

  1. Mon compost est mouillé, est-ce normal?

Non, celui-ci doit être humide, mais certainement pas détrempé. Pour absorber l’humidité, mettez davantage de matières brunes. Lorsqu’il pleut, couvrez le tas de compost et aérez-le avec un aérateur ou tout autre instrument pour y introduire de l’oxygène.

 

  1. Mon compost est sec, est-ce normal?

Oui, jusqu’à un certain point. Quand la température monte lors de l’activité des microbes, il y a évaporation d’eau. Il faut cependant garder un certain taux d’humidité. Si vous pensez que votre compost est trop sec, vous pouvez l’arroser, sans trop déverser d’eau. Vous devez vous assurer que l’eau pénètre jusqu’au centre du compost. Il est préférable d’arroser à petites doses pour favoriser une augmentation graduelle de l’humidité et éviter de détremper le compost.

 

  1. Est-ce normal que des plantes poussent sur mon compost?

Oui, elles sont normales en périphérie d’un compost domestique. Vous pouvez les arracher et les remettre sur le tas. Leur présence peut être due à un processus de compostage plus lent. Lorsque la température du tas de compost est suffisamment élevée, les graines meurent. C’est le moyen d’éliminer les graines d’adventices ou de mauvaises herbes.  

 

Vidéo intéressante sur le compostage de l’émission Les verts contre-attaquent

video 

Haut de page

Outil «Où, quand, quoi?»

Gérer efficacement vos matières résiduelles grâce à notre outil de recherche Où, quand, quoi?!